Le déficit foncier reportable en France

Le déficit foncier reportable

Ce système, s'il présente l'avantage de la simplicité, est désavantageux lorsque les coûts réels sont élevés, par exemple lorsque le bien locatif vient d'être acquis et renouvelé et que ces opérations ont été financées par un emprunt générant des intérêts significatifs. Dans ce cas, une somme forfaitaire de 30% peut être significativement sous-estimée. Les contribuables qui louent des biens immobiliers peuvent choisir entre différents régimes fiscaux. Nous avons vu à travers cet article l'imposition de rentes lorsqu'elles sont louées vides au régime réel. Le contribuable enregistre le revenu dont il déduit les dépenses engagées dans l'immeuble (travaux, intérêts sur le prêt, taxes foncières, etc.). Le résultat de la propriété imposable soutient donc la tranche d'imposition et les cotisations de sécurité sociale d'oû l'exemple sur deficitfoncier.info. Le déficit immobilier est ce que nous appelons un déficit catégorique: le déficit enregistré est principalement appliqué en déduction du revenu de la même catégorie.

Parlons des intérêts

En application de ce principe, l'investisseur doit obligatoirement commencer à soustraire les dépenses déductibles de son revenu immobilier. Ceux-ci correspondent aux dépenses mentionnées ci-dessus, plus les intérêts sur l'endettement. Le transfert d'un immeuble remet en cause l'affectation du déficit liée au revenu général des trois années précédentes, mais pas la perte de ce déficit. Si les revenus perçus sont inférieurs aux intérêts payés, les intérêts excédentaires ne sont pas déductibles du revenu, mais sont attribuables au revenu de la propriété au cours des 10 prochaines années équitablement. Le déficit foncier représente la situation dans laquelle un contribuable a dépensé plus sur une propriété louée que le revenu obtenu. Exactement comme dans le cas d'une entreprise dont les dépenses seraient supérieures à votre revenu, il y a perte.

Le déficit foncie reportable en 2018

Les avantages

Exceptionnellement, le déficit immobilier est imputé sur le revenu général, dans la limite annuelle de 10 700 euros, lorsqu'il est déduit des charges déductibles des revenus du capital, autres que les intérêts sur les prêts. Cette imputation n'est pas facultative. La déduction du déficit sur le revenu total est acquise seulement à la fin d'un retard dans l'entrée de l'immeuble à un revenu brut de 3 ans. D'autre part, la transition vers la retenue à la source présente encore un désavantage important: on «anticipe» l'impôt dû pour une année. Les impôts sur le revenu pour 2018 devront donc être payés en 2018. Et pour réduire la facture fiscale pour 2018, les déductions fiscales seront difficiles à gérer. Nous devons nous concentrer en 2017 sur les mesures de réduction des impôts qui permettront aux gens de recevoir un chèque de l'administration fiscale en 2018, comme le dispositif Pinel.